Uncategorized

Le taraudage d’un trou de grand diamètre

Il n’est pas possible de tarauder un grand diamètre avec un taraud. Pour réaliser ce taraudage, vous pouvez l’usiner sur un tour, muni d’une barre à fileter. Celui-ci est équipé d’un porte-outil sur lequel on monte une plaquette en carbure de tungstène. Pour les filetages métriques, vous disposez des plaquettes ISO et pour les autres normes, des plaquettes à filetage partiel à 60° (NPT, UNF, NPSM, ASNE, ANSI) ou à 55° (pour les pas Gaz, BSPT, BSW, BSF).

La réalisation de taraudages de grand diamètre

Un tour de mécanicien permet de réaliser des filetages intérieurs ou extérieurs car l’avance du chariot porte-outil peut être réglée proportionnellement à la vitesse de rotation. Pour obtenir un diamètre de filetage conforme au pas recherché et à la qualité dont vous avez besoin (exemple : 5H ; 6H …), vous devez effectuer quelques calculs préalables à partir des données disponibles :

Diamètre d’alésage et la circonférence du cercle Ø*π (m),

Vitesse de broche n (Tr/min),
Vitesse de coupe Vc (m/min).
Suivant les matériaux usinés, nous préconisons l’utilisation ou pas de plaquette munie d’un brise copeaux et d’un revêtement.

Le diamètre taraudage et le pas du filetage

Le trou à tarauder doit être porté au diamètre nominal (D) moins la valeur du pas (P). Pour cela, on utilise un grain d’alésage. Dans le cas de l’utilisation d’une plaquette à profil plein, le profil du filetage sera complètement formé et le sommet du filet sera arasé. Mais pour chaque pas il faudra employer une plaquette différente. Pour les grands diamètres (hors-normes), on choisit généralement un filetage métrique avec un pas de 2 mm. Pour une bonne étanchéité on préconisera un filetage à 55° comme par exemple le filetage gaz.

Tarauder un trou sur un tour

L’outil à tarauder est entraîne par la vis mère du tour, dont la rotation est synchronisée avec celle du mandrin, de manière à obtenir un sillon (filet) régulier. Il est usiné en profondeur en plusieurs passes successives. Le vernier indiquant le déplacement latéral du porte-outil indique également la profondeur de passe par rapport au zéro. Par contre, le zéro du vernier indiquant le déplacement longitudinal du porte-outil doit être réglé au fond du filetage avec la butée fixe. Ainsi, le zéro indique le moment où le filetage s’arrête et où il faut impérativement écarter l’outil et arrêter le moteur pour éviter que l’arête tranchante ne vienne buter contre le fond du sillon, c’est toute la difficulté de l’opération lorsqu’on utilise un tour non automatisé.

Calculer la vitesse de broche

La vitesse de la broche (n), ou vitesse de rotation de la pièce, est fonction de la matière à travailler, du diamètre de la pièce à usiner et de l’outil de coupe utilisé. Elle est donnée par la formule n = Vc / Ø*π .

L’info en plus

La vitesse de coupe (Vc) dépend de la matière à fileter et de l’outil utilisé. Par exemple, pour un outil de coupe en acier rapide, les valeurs indicatives sont les suivantes :

Fonte grise : 20 m/min
Acier courant : 25 m/min
Cuivre : 35 m/min
Bronze, laiton : 40 m/min
Aluminium, alliages : 80 m/min

Retrouvez les produits nécessaire :

outil alésage Ø20==> Ø40

plaquette correspondant CNMG1204.. / CNMG1606.. / CNMG1906..

plaquette filetage pas 1==>3

plaquette Filetage pas 3.5==>6

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *